Archive

Archive for the ‘Domotique’ Category

Retour de vacances mouvementé…

(Retrouvez l’article sur revesdegeek.fr)

Toutes les bonnes choses ont une fin…
Après 2 semaines de congés, je suis rentré chez moi la semaine dernière, seulement une mauvaise surprise m’y attendait.
En effet, durant mon absence, ma maison a subit une tentative d’effraction.

Bref, je ne vais pas entrer dans les détails, mais plusieurs point d’accès ont été forcés sans succès, entraînant de coûteux dégats…
Je passerai donc sur le passage d’une patrouille de police, sur le dépôt de la plainte, sur la mise en sécurité de ma porte d’entrée, sur les devis exorbitants des réparations, sur le passage de l’expert qui trouve les devis trop élevés, …

Depuis mon retour de vacance, j’ai donc le moral bien plombé et le sentiment de ne plus être parfaitement en sécurité chez soi est vraiment stressant. Plus question dorénavant de laisser des fenêtres entrebâillées la nuit pour rafraîchir la maison, maintenant je suis un peu en mode parano…

Après quelques jours de réflexion j’ai décidé d’installer une alarme.

Ainsi je serai beaucoup plus serein pour la sécurité de ma petite famille !

J’ai donc commencé à parcourir le net à la recherche d’une alarme, et c’est là que les choses ont commencé à vraiment se compliquer. On trouve un nombre incalculable de kits et de marque à tous les prix, et il n’est pas simple de trouver de véritable tests de ces systèmes.
Etant très intéressé par la domotique, mais n’ayant jamais eu, ni le temps, ni l’occasion d’automatiser ma maison, je me suis dis que c’était peut être l’opportunité de m’y mettre.

J’ai donc orienté mes recherches sur la domotique et je suis tombé sur le site maison et domotique de Cédric Locqueneux.
Ce site est une véritable source d’information pour qui s’intéresse à la domotique et souhaite franchir le cap.

On y retrouve des dossiers sur les différents protocoles disponibles, des tests de matériel et de logiciel, des astuces, des tutoriels, bref que du bohneur.
Après avoir comparé les différents protocoles disponible, j’ai décidé de m’orienter vers le Z-wave. Il s’agit d’un protocole de communication sans fil qui utilise des ondes radios pour faire communiquer les différents éléments du réseau.
L’intérêt de ce protocole réside principalement dans sa grande fiabilité, mais également dans sa facilité d’installation (sans fil) et dans la grande diversité des équipements compatibles disponibles.
Autre point fort de cette solution, le boitier Vera développé par la société Mi Casa Verde qui pour 250€ fera office de serveur autonome qui centralisera les informations issues des différents capteurs de votre installation et permettra de piloter vos équipements Z-Wave, soit manuellement, soit de façon automatique grace à la configuration de scènes dans la Vera.

Vera2

Vera2

Grace à ce boitier connecté 24/24 (consommation de 6W), il est possible de modéliser les différentes pièces d’un domicile, d’y positionner les équipements Z-Wave, de lire l’état des capteurs, de piloter les actionneurs, de définir des scénarios, …
L’accès à distance à la Vera peut se faire de façon simplifié en utilisant le site du constructeur après création d’un compte gratuit, ou via les applications iPhone et Android dédiées. La création d’un compte sur le site permettra également d’activer l’envoi de SMS, la sauvegarde automatique de la configuration ainsi que le stockage de photos et vidéos issues de webcams IP sur les serveurs de MiCasaVerde. A priori ces fonctionnalités faisaient l’objet d’un abonnement lors de la sortie du 1er modèle de la Vera et semble être dorénavant gratuites !
En revanche l’envoi de SMS semble être limité à 1 par jour pour la France, sauf si votre opérateur téléphonique utilise un système de « mail to sms » qui permet de convertir un mail envoyé par la Vera en SMS. Mais pour cela il faudra envoyer les infos à MiCasaVerde, afin qu’ils intègrent votre opérateur dans leur interface de paramétrage.

Coté configuration, il vous suffit d’enregistrer vos différents équipements Z-Wave dans la Vera (on parle alors d’inclusion). Il faudra ensuite modéliser sommairement les différentes pièces de la maison et positionner vos différents équipements dans cette maquette virtuelle. Le dashboard vous permettra alors d’effectuer des relevés sur vos différents capteurs (température, luminosité, consommation, …) et de piloter vos interrupteurs, prises et autes actionneurs.

Le Dashboard

Le Dashboard

Vous pourrez également programmer des scènes afin d’automatiser certaines actions à partir de données issues de vos capteurs ou du Web (données météo par exemple).

Prise On/OFF Everspring AN1576

Prise On/OFF Everspring AN1576

Capteur d'ouverture Everspring SM103

Capteur d'ouverture Everspring SM103

Sirène Everspring SE812

Sirène Everspring SE812

Bref mon choix est fait. Je vais dans un premier temps m’équiper du boitier Vera ainsi que de nombreux capteurs d’ouverture de porte/fenêtre (Everspring SM103), d’une prise ON/OFF contrôlable à distance (Everspring AN1576) ainsi que d’une sirène d’intérieur (Everspring SE812).
Dans un second temps je rajouterai des détecteurs de mouvements afin de compléter la partie sécurité de mon habitation, ainsi qu’une ou plusieurs Webcam IP.

Cela me permettra de réaliser les scénarios suivants:

  • Alarme nuit: les capteurs d’ouverture de porte et fenêtres seront armés et déclencheront la sirène ainsi que la notification immédiate par mail, SMS et push de notification
  • Alarme complète: même scénario que ci dessus avec en plus l’armement des détecteurs de mouvements et l’activation des Webcams avec stockage sur les serveurs de MiCasaVerde de photos vidéos prisent en cas de détection de mouvement.
Capteur de mouvement EZMotion

Capteur de mouvement EZMotion

L’activation/désactivation des alarmes se fera via mon portable Android, il sera également possible de désactiver la sirène à distance.
Une fois la maison sécurisée, je rajouterai un détecteur de fumée, ainsi qu’un détecteur d’inondation. Ce dernier aura pour but de me prévenir via une notification lorsque la petite tranchée de « rétention » d’eau qui se trouve en bas de la pente de la cave aura atteint un seuil critique. En effet j’ai déjà eu la mauvaise surprise lors de gros orage de voir cette tranchée se remplir en à peine quelques minutes, avant de se déverser dans ma cave… La pompe installée depuis devrait donc évacuer l’eau, évitant toute nouvelle inondation, mais en cas d’orage exceptionnel ou encore de coupure électrique, je serai prévenu grâce à ce capteur qu’il est temps d’enfiler mes bottes 😉 .
Afin de prévenir tout acte de malveillance, la Vera, mon routeur ainsi que ma freebox seront à terme connectés à un onduleur, ce qui devrait leur donner une bonne autonomie en cas de coupure de courant, vue la faible consommation de ces appareils.
Vous trouverai un excellent test de la Vera sur le site maison-et-domotique.com.

Petite info pratique si vous avez de nombreux capteurs à acheter: le site domadoo.fr propose des lots de 3 capteurs, 3 prises, 3 télécommandes qui vous permettront d’économiser jusqu’à 20% par rapport à un achat à l’unité!
Dommage qu’il n’y ai pas de pack avec 3 détecteurs EZMotion 😦 !

Normalement ma Vera, la prise On / Off et la sirène doivent arriver ce week end. Malheureusement suite à une rupture de stock les capteurs d’ouverture n’arriveront pas avant la semaine prochaine (au mieux)…

Prochaine étape: le déballage et l’installation.

To be continued…

Publicités

Radios IP et streaming de musique: Logitech Squeezebox ou Philips Streamium ?

Depuis quelques temps, je suis à la recherche d’un moyen de sonoriser certaines pièces de ma maison, comme la salle de bain ou la cuisine. Que ce soit pour écouter de la musique, la radio ou encore des podcasts, l’appareil choisi, devra être de faible encombrement, avoir une qualité sonore et une puissance raisonnable, être simple d’utilisation, le tout pour un tarif non excessif.

Après avoir fouiné un peu sur le net, j’ai commencé à m’intéresser à la gamme Squeezebox de Logitech.
Il s’agit d’un équipement, qui une fois connecté au réseau via un câble ethernet ou par wifi (en fonction du modèle) permet de diffuser des webradios ou de la musique partagée sur votre réseau local. Il est également possible via l’ajout de plugins, d’utiliser les services Deezer et Spotify, à condition de disposer d’un compte Premium. D’autres plugins permettent à l’appareil de se connecter à vos comptes Facebook et Flickr (uniquement sur les modèles pourvus d’un écran couleur).
La Squeezebox est capable de lire les principaux formats audios à savoir: MP3, FLAC, WAV, AIFF, WMA, Ogg Vorbis, HE-AACv2 et Apple Lossless.
Certains modèles sont dépourvus de haut parleurs et devront donc être connectés à un ampli.
Le principal problème des Squeezebox, est la nécessité d’installer un soft propriétaire sur une de vos machines. Nommé Squeezebox Server, il est disponible en téléchargement ici pour les principaux OS, à savoir, Windows, Mac OS et Linux.
Il existe également des versions spécifiques qui peuvent être installées sur les NAS de chez Netgear ou encore sur un Windows Home Server.
Une fois le soft installé, il faudra lui indiquer le répertoire contenant votre musique et après démarrage du service, celle ci pourra être écoutée depuis n’importe quelle Squeezebox de votre réseau. Bien entendu pour cela, le service devra rester actif, ainsi que le PC sur lequel il est installé.

Squeezebox Radio

Squeezebox Radio

Autre problème évoqué par de nombreux utilisateurs de Squeezebox, l’écoute de Webradios qui souffre de nombreuses coupures ou non disponibilité des flux. Les Squeezebox semblent ne pas se connecter directement aux flux des radios, mais plutôt au siteMySqueezeBox qui agit comme un hub et semble avoir des difficultés à tenir la charge.
Enfin, dernier problème constaté durant mes tests, le Squeezebox Server n’est pas compatible avec les bibliothèques de Windows 7. Pour rappel, Microsoft a introduit la notion de bibliothèque sous Windows 7, afin de permettre le regroupement de fichiers se trouvant dans différents dossiers et/ou différents disques durs au sein d’une bibliothèque. Comme Squeezebox Server n’autorise pas la saisie de plusieurs répertoires, il faut que toute votre musique se trouve dans un même et unique répertoire, sauf si vous êtes utilisateur de iTunes car dans ce cas vous pouvez partager votre bibliothèque iTunes via une simple case à cocher.

Squeezebox Boom

Squeezebox Boom

Coté encombrement, qualité sonore et prix, le modèle qui pourrait m’intéresser est la Squeezebox Radio (~160€). Malgré un simple haut parleur, et donc un son mono, les retours d’utilisateurs sur la qualité d’écoute sont plutôt positifs. Pour ceux intéressés par plus de puissance ou par un modèle stéréo, il faudra se tourner vers la Squeezebox Boom (~230€). Autre différence entre ces 2 modèles, la version Radio est livré sans télécommande ! Celle ci peut être achetée à part dans un bundle télécommande + batterie pour 50€. Pour info la batterie donne une autonomie d’environ 6h à votre Squeezebox Radio et la rends donc autonome.
Heureusement on pourra se passer de télécommande grâce à l’utilisation de l’application Squeezebox pour Android qui permet de contrôler vos Squeezebox depuis votre smartphone. Vous pourrez donc rechercher de la musique, constituer des playlist plus facilement que depuis les contrôles de la Squeezebox. L’application est disponible sur le Market.
Coté iPhone / iPad il ne semble pas y avoir d’appli officielle à ce jour.

Squeezebox : app Android

Squeezebox : app Android

Philips, avec sa gamme Streamium a également développé un équipement similaire.
Le principe est le même à savoir, écoute de webradios et de musique partagée sur le réseau local.  Les formats audios compatibles sont identiques, en revanche pour les amateurs de Deezer et Spotify il ne semble pas y avoir de possibilité d’écoute avec la gamme Streamium.
L’approche de Philips est légèrement différente de celle de Logitech coté « serveur », car il n’est pas nécessaire d’installer un soft propriétaire afin de pouvoir streamer votre musique.
En effet, Philips a choisi de s’appuyer sur le standard DLNA. Pour rappel ce standard d’interopérabilité autorise principalement le partage de contenu multimédia par streaming.
Ce standard étant massivement intégré il n’est pas forcément nécessaire d’installer quoique ce soit sur votre PC afin d’en partager le contenu. Par exemple Windows Media Player 12 ou encore XBMC font office de serveur  DLNA et sont probablement déjà installé sur votre médiacenter.
Malgré tout, si vous le souhaitez, vous pouvez  installer la licence Twonkymedia fournie avec les Streamium, celle ci fonctionnant aussi bien sous Windows, Mac OS que sous Linux.
Grace à l’utilisation de cette norme, il n’y a pas besoin d’application Android/iPhone/iPad officielle. De très nombreuses app sont déjà disponibles sur le Market / Store. L’application 2Player, disponible gratuitement sur le Android Market, vous permet de choisir votre serveur de contenu,  ainsi que votre lecteur parmi les différents équipements de votre réseau. Vous pouvez par exemple choisir de diffuser la musique sur votre smartphone, sur votre PS3 (compatible DLNA), ou sur votre Streamium !
Autre avantage, mais qui semble dépendre du serveur DLNA utilisé: il est possible de commencer la lecture d’un fichier audio (podcast par exemple)  sur un appareil, puis de la poursuivre sur un autre appareil, la lecture reprenant là où elle s’était arrêtée !

DLNA: application Android 2Player

DLNA: application Android 2Player

Le gros problème reproché à la gamme Streamium est la fiabilité de son firmware. En effet, Philips semble avoir mis beaucoup de temps à fiabiliser son software embarqué. Il est donc fortement conseillé d’effectuer une mise à jour de l’appareil avant de commencer à l’utiliser. Heureusement les dernières versions semblent assez stables et les mises à jour s’effectuent simplement via un menu. Il ne semble pas y avoir de problème de perte de connexion durant l’écoute de webradios comme avec les Squeezebox.
Attention, certains utilisateurs indiquent avoir du mal à obtenir une connexion Wifi stable avec leur Streamium, alors qu’au même endroit leur PC portable capte le le Wifi parfaitement.
Chez Philips, les appareils sont un peu plus encombrant, et le seul modèle correspondant à mes critères est le Streamium NP2900. Il offre une puissance de 2x10W, une bonne restitution sonore, possède un écran couleur comme la Squeezebox Radio et est fourni avec une télécommande et un support mural. En cherchant bien on peut le trouver aux alentours de 200€ sur le net, mais c’est un modèle qui commence à se faire rare…
Petit défaut de conception sur ce modèle la prise casque qui se trouve à l’arrière de l’appareil, et qui n’est donc pas simple d’accès contrairement à celle des Squeezebox.

Streamium NP2900

Streamium NP2900

D’autres marques se sont lancé sur ce créneau comme Sophos, mais cette marque s’adresse davantage aux audiophiles et le budget à prévoir est nettement plus important.

Une dernière petite remarque, les modèles Squeezebox Radio et Boom ainsi que le Streamium NP2900 sont équipés d’une fonction réveil !

Il ne me reste maintenant plus qu’à choisir un modèle. J’ai une préférence pour les Streamium du fait de leur utilisation du standard DLNA.
En revanche, quel que soit le modèle que je choisirai, j’ai une petite apréhention quand à l’utilisation de ce type d’appareil en millieu humide, genre salle de bain…

Je posterai certainement un petit test dès que j’aurai choisi, commandé et reçu l’appareil !