Archive

Posts Tagged ‘Philips’

Mon Homecinema – Evolutions: 1er job, 1er Homecinema

Suite du post sur les débuts de mon Homecinema durant mes années d’études…

Et voila, juillet 2003, diplôme en poche, direction la région parisienne pour mon 1er job.
Le temps de déménager, de toucher quelques mois de salaire, de s’équiper en mobilier, passage à la vitesse supérieure.
Exit, l’ampli stéréo No Name et welcome mon 1er ampli HC. Mon choix c’est porté sur le Yamaha RX-V540 RDS suite à la lecture de tests et commentaires sur le NET. Avec un décodage Dolby Digital et DTS, une puissance suffisante pour mon petit salon et un prix raisonnable cet ampli c’est avéré être un excellent choix qui m’a accompagné durant plus de 5 ans!

Yamaha RX-V540 RDS

Yamaha RX-V540 RDS

Dans la foulée viennent s’ajouter un pack 5.0 Pionner, une TV Sony Trinitron 4:3 de 72cm et un lecteur Dvd multizone Yamada qui ne fit pas long feux et rendit l’âme au bout d’un an à peine…

Pack Pioneer 5.0

Pack Pioneer 5.0

Gros consommateur de Dvds, j’ai été un fidèle client de Cdiscount pour mes achats de Z2 ainsi que de feu DVDSoon pour mes imports de Z1. Le lecteur Yamada a donc été rapidement remplacé par un Yamaha DVD-S540 afin que je puisse avoir ma dose quasi quotidienne de films et séries 😉 .

Yamaha DVD-S540

Yamaha DVD-S540

Je me suis également équipé assez rapidement d’un enregistreur DVD Liteon. J’ai choisi de ripper et de compresser en Divx les films/séries enregistrés, afin de me constituer un petite vidéothèque. En revanche, la qualité d’image des fichiers obtenus n’était pas forcément exceptionnelle…

Noël 2006 a été l’occasion de compléter notre système 5.0 grâce à l’ajout d’un petit caisson de basse. A nous les joies du 5.1 ! Nous avons choisi le caisson de basse Audience A10 qui allie parfaitement puissance, design et prix. D’ailleurs 5 ans plus tard il trône toujours dans notre salon !

Audience A10

Audience A10

Afin d’exploiter facilement les films enregistrés sur notre graveur de DVD, puis compressés et stockés sur le disque dur du PC (et oui, à l’époque nous n’avions qu’un seul PC à la ‘maison’… ), nous avons acheté un TVIX 5000HD.
Raccordé à la TV via un connecteur RCA, et à l’ampli via un câble optique, ce boitier multimédia nous a servi de stockage et de diffuseur pour nos vidéos et notre musique. Simple d’utilisation et pilotable à la télécommande il permet de visualiser, photos et vidéos, d’écouter de la musique et d’accéder à des services en ligne comme Youtube grâce à son port éthernet.
Autre utilisation possible, se connecter à un dossier partagé sur un PC distant afin d’en streamer le contenu.

DVICO Tvix 5000 HD

DVICO Tvix 5000 HD

Ayant acquis un PC portable, le besoin s’est rapidement fait sentir de pouvoir accéder à nos vidéos et musique, aussi bien depuis notre TVIX que depuis le portable. Dans un premier temps, nous avons choisis d’utiliser notre PC desktop sous Ubuntu afin de partager les données via un share NFS. Principal problème avec cette solution, l’augmentation de la consommation électrique et des nuisances sonores, dues au fait que ce PC restait constamment allumé en journée afin de diffuser son contenu.
Afin de palier à ce problème, je me suis donc équipé d’un Nas QNAP 209 Pro.
Ce type d’appareil fait office de serveur de stockage de fichier autonome et est connecté au réseau afin de partager le contenu de ses disques. Les avantages de cette solution sont le faible encombrement, les nuisances sonore réduites au minimum, tout comme la consommation électrique et, dans le cas de ce modèle un design plutôt sexy. Il s’administre depuis un PC en se connectant au serveur web embarqué dans le NAS.
Ce modèle permet d’utiliser 2 disques dur pour une capacité de stockage maximum de 4 To.
De plus, grâce à son firmware évolutif, il est possible d’étendre les fonctionnalités de l’appareil. Il pourra donc être utilisé afin d’y héberger un site web, un serveur FTP, de contrôler des caméras IP installées sur votre réseau, d’utiliser le service de téléchargement de fichiers torrents, de partager aisément vos photos avec vos amis / famille… Bref un appareil très complet, évolutif, simple d’utilisation et économe à l’usage!
Equipé d’un port Gigabit ce modèle autorise le streaming de contenu HD et propose donc de bon taux de transfert.
Coté stockage de données, il est possible de configurer l’espace de stockage en mode RAID 0 ou RAID 1.
Le RAID 0 permet de cumuler l’espace de stockage des 2 disques en un seul et unique disque virtuel. Cela permet d’optimiser la vitesse de lecture / écriture car les données sont réparties sur 2 disques durs physiques. En revanche l’inconvénient de cette solution est sa fiabilité: en gros, si un des deux disques dur présente un défaut, l’ensemble des données sera alors perdue…
L’autre mode disponible, le RAID 1 permet d’utiliser un disque en tant que miroir de l’autre. Il n’y a donc aucun gain de vitesse, et l’espace de stockage disponible est réduit de moitié par rapport au RAID 0. Par contre en cas de défaillance d’un disque les données ne sont pas perdues, et il suffit de remplacer le disque endommagé pour que le NAS recopie le contenu du disque saint sur le disque remplacé.
Pour ma part, je n’ai pas utilisé la solution RAID, car  j’avais à ma disposition 2 disques dur de taille différente. En effet, pour fonctionner de façon optimale le RAID nécessite des disques durs identiques, sans quoi l’espace utilisé sur chaque disque correspondra à la taille du plus petit des disques utilisé. J’ai donc installé deux disques de tailles distinctes et partagés différents répertoires sur ces disques.
Seul inconvénient avec les NAS, leur prix relativement élevé…

QNAP 209 Pro

QNAP 209 Pro

Puis en 2007, après 4 ans de bons et loyaux services, nous avons revendu notre TV cathodique, pour la remplacer par un écran LCD Philips de 42″ équipé de leur fameux Ambilight.
Autant dire qu’entre l’ancienne et la nouvelle TV c’est le jour et la nuit.
Avec un grand écran 16/9ème et un bon son en 5.1, le Homecinema prends tout son sens!
On en a profité par la même occasion pour passer au numérique, grâce au tuner Tnt intégré (malheureusement SD).

Philips 42PFL7962D

Philips 42PFL7962D

Puis ce fut l’engrenage 😉 !
Qui dit TV HD, dit contenu HD, et diffuseur HD… or le boitier TVIX était dépourvu de sortie HDMI et de compatibilité avec les derniers conteneurs vidéo comme le MKV.
Il a donc été remplacé par un boitier Popcorn Hour A100, équipé d’un connecteur HDMI 1.3.
Autre avantage de ce boitier, un prix très bas, la compatibilité avec les principaux formats audios et vidéos, le support des sous titres, et l’importante communauté de développeurs qui c’est formée autour de ce hardware. Cela signifie de nombreux plugins installable afin de customiser l’interface, d’ajouter de nouvelles fonctionnalités, … De plus, tout plein de services jusque là réservés à des appareils plus coûteux comme les NAS sont disponibles. C’est ainsi qu’on retrouve des services de partage de fichier et de téléchargement de fichiers torrents.

Popcorn Hour A100

Popcorn Hour A100

Les DVDs c’est bien, mais les Bluray c’est mieux !
Je me suis donc équipé d’une PS3 afin de pouvoir utiliser son lecteur Bluray pour visionner des films en HD.
Autre avantage… la possibilité de jouer en 5.1 sur un 42″ HD 😉

PS3

PS3

Puis fin 2007, nouveau job, déménagement, … donc bientôt un nouveau post avec les dernières évolutions de mon Homecinema!

Petit teaser, il y sera question de PCHT (PC HomeTheater ou PC MediaCenter)!

Publicités

Radios IP et streaming de musique: Logitech Squeezebox ou Philips Streamium ?

Depuis quelques temps, je suis à la recherche d’un moyen de sonoriser certaines pièces de ma maison, comme la salle de bain ou la cuisine. Que ce soit pour écouter de la musique, la radio ou encore des podcasts, l’appareil choisi, devra être de faible encombrement, avoir une qualité sonore et une puissance raisonnable, être simple d’utilisation, le tout pour un tarif non excessif.

Après avoir fouiné un peu sur le net, j’ai commencé à m’intéresser à la gamme Squeezebox de Logitech.
Il s’agit d’un équipement, qui une fois connecté au réseau via un câble ethernet ou par wifi (en fonction du modèle) permet de diffuser des webradios ou de la musique partagée sur votre réseau local. Il est également possible via l’ajout de plugins, d’utiliser les services Deezer et Spotify, à condition de disposer d’un compte Premium. D’autres plugins permettent à l’appareil de se connecter à vos comptes Facebook et Flickr (uniquement sur les modèles pourvus d’un écran couleur).
La Squeezebox est capable de lire les principaux formats audios à savoir: MP3, FLAC, WAV, AIFF, WMA, Ogg Vorbis, HE-AACv2 et Apple Lossless.
Certains modèles sont dépourvus de haut parleurs et devront donc être connectés à un ampli.
Le principal problème des Squeezebox, est la nécessité d’installer un soft propriétaire sur une de vos machines. Nommé Squeezebox Server, il est disponible en téléchargement ici pour les principaux OS, à savoir, Windows, Mac OS et Linux.
Il existe également des versions spécifiques qui peuvent être installées sur les NAS de chez Netgear ou encore sur un Windows Home Server.
Une fois le soft installé, il faudra lui indiquer le répertoire contenant votre musique et après démarrage du service, celle ci pourra être écoutée depuis n’importe quelle Squeezebox de votre réseau. Bien entendu pour cela, le service devra rester actif, ainsi que le PC sur lequel il est installé.

Squeezebox Radio

Squeezebox Radio

Autre problème évoqué par de nombreux utilisateurs de Squeezebox, l’écoute de Webradios qui souffre de nombreuses coupures ou non disponibilité des flux. Les Squeezebox semblent ne pas se connecter directement aux flux des radios, mais plutôt au siteMySqueezeBox qui agit comme un hub et semble avoir des difficultés à tenir la charge.
Enfin, dernier problème constaté durant mes tests, le Squeezebox Server n’est pas compatible avec les bibliothèques de Windows 7. Pour rappel, Microsoft a introduit la notion de bibliothèque sous Windows 7, afin de permettre le regroupement de fichiers se trouvant dans différents dossiers et/ou différents disques durs au sein d’une bibliothèque. Comme Squeezebox Server n’autorise pas la saisie de plusieurs répertoires, il faut que toute votre musique se trouve dans un même et unique répertoire, sauf si vous êtes utilisateur de iTunes car dans ce cas vous pouvez partager votre bibliothèque iTunes via une simple case à cocher.

Squeezebox Boom

Squeezebox Boom

Coté encombrement, qualité sonore et prix, le modèle qui pourrait m’intéresser est la Squeezebox Radio (~160€). Malgré un simple haut parleur, et donc un son mono, les retours d’utilisateurs sur la qualité d’écoute sont plutôt positifs. Pour ceux intéressés par plus de puissance ou par un modèle stéréo, il faudra se tourner vers la Squeezebox Boom (~230€). Autre différence entre ces 2 modèles, la version Radio est livré sans télécommande ! Celle ci peut être achetée à part dans un bundle télécommande + batterie pour 50€. Pour info la batterie donne une autonomie d’environ 6h à votre Squeezebox Radio et la rends donc autonome.
Heureusement on pourra se passer de télécommande grâce à l’utilisation de l’application Squeezebox pour Android qui permet de contrôler vos Squeezebox depuis votre smartphone. Vous pourrez donc rechercher de la musique, constituer des playlist plus facilement que depuis les contrôles de la Squeezebox. L’application est disponible sur le Market.
Coté iPhone / iPad il ne semble pas y avoir d’appli officielle à ce jour.

Squeezebox : app Android

Squeezebox : app Android

Philips, avec sa gamme Streamium a également développé un équipement similaire.
Le principe est le même à savoir, écoute de webradios et de musique partagée sur le réseau local.  Les formats audios compatibles sont identiques, en revanche pour les amateurs de Deezer et Spotify il ne semble pas y avoir de possibilité d’écoute avec la gamme Streamium.
L’approche de Philips est légèrement différente de celle de Logitech coté « serveur », car il n’est pas nécessaire d’installer un soft propriétaire afin de pouvoir streamer votre musique.
En effet, Philips a choisi de s’appuyer sur le standard DLNA. Pour rappel ce standard d’interopérabilité autorise principalement le partage de contenu multimédia par streaming.
Ce standard étant massivement intégré il n’est pas forcément nécessaire d’installer quoique ce soit sur votre PC afin d’en partager le contenu. Par exemple Windows Media Player 12 ou encore XBMC font office de serveur  DLNA et sont probablement déjà installé sur votre médiacenter.
Malgré tout, si vous le souhaitez, vous pouvez  installer la licence Twonkymedia fournie avec les Streamium, celle ci fonctionnant aussi bien sous Windows, Mac OS que sous Linux.
Grace à l’utilisation de cette norme, il n’y a pas besoin d’application Android/iPhone/iPad officielle. De très nombreuses app sont déjà disponibles sur le Market / Store. L’application 2Player, disponible gratuitement sur le Android Market, vous permet de choisir votre serveur de contenu,  ainsi que votre lecteur parmi les différents équipements de votre réseau. Vous pouvez par exemple choisir de diffuser la musique sur votre smartphone, sur votre PS3 (compatible DLNA), ou sur votre Streamium !
Autre avantage, mais qui semble dépendre du serveur DLNA utilisé: il est possible de commencer la lecture d’un fichier audio (podcast par exemple)  sur un appareil, puis de la poursuivre sur un autre appareil, la lecture reprenant là où elle s’était arrêtée !

DLNA: application Android 2Player

DLNA: application Android 2Player

Le gros problème reproché à la gamme Streamium est la fiabilité de son firmware. En effet, Philips semble avoir mis beaucoup de temps à fiabiliser son software embarqué. Il est donc fortement conseillé d’effectuer une mise à jour de l’appareil avant de commencer à l’utiliser. Heureusement les dernières versions semblent assez stables et les mises à jour s’effectuent simplement via un menu. Il ne semble pas y avoir de problème de perte de connexion durant l’écoute de webradios comme avec les Squeezebox.
Attention, certains utilisateurs indiquent avoir du mal à obtenir une connexion Wifi stable avec leur Streamium, alors qu’au même endroit leur PC portable capte le le Wifi parfaitement.
Chez Philips, les appareils sont un peu plus encombrant, et le seul modèle correspondant à mes critères est le Streamium NP2900. Il offre une puissance de 2x10W, une bonne restitution sonore, possède un écran couleur comme la Squeezebox Radio et est fourni avec une télécommande et un support mural. En cherchant bien on peut le trouver aux alentours de 200€ sur le net, mais c’est un modèle qui commence à se faire rare…
Petit défaut de conception sur ce modèle la prise casque qui se trouve à l’arrière de l’appareil, et qui n’est donc pas simple d’accès contrairement à celle des Squeezebox.

Streamium NP2900

Streamium NP2900

D’autres marques se sont lancé sur ce créneau comme Sophos, mais cette marque s’adresse davantage aux audiophiles et le budget à prévoir est nettement plus important.

Une dernière petite remarque, les modèles Squeezebox Radio et Boom ainsi que le Streamium NP2900 sont équipés d’une fonction réveil !

Il ne me reste maintenant plus qu’à choisir un modèle. J’ai une préférence pour les Streamium du fait de leur utilisation du standard DLNA.
En revanche, quel que soit le modèle que je choisirai, j’ai une petite apréhention quand à l’utilisation de ce type d’appareil en millieu humide, genre salle de bain…

Je posterai certainement un petit test dès que j’aurai choisi, commandé et reçu l’appareil !